foto-congo

Le Congo reste un pays où il est difficile de vivre convenablement. A Kinshasa surtout, la situation des gens se détériore. La plupart essaient de survivre à l’aide d’une petit étal ou de quelques petits boulots. Les jeunes, même avec un diplôme universitaire, peinent à trouver un job. Celui qui a trouvé un travail ne voit pas son salaire augmenter, alors que le coût de la vie augmente. Souvent les fonctionnaires ne sont pas payés à la fin du mois.

Cela est vrai aussi pour les collaborateurs volontaires de PRH âgés pour la plupart entre vingt et quarante ans.
Simon, un collaborateur PRH, est directeur d’un établissement scolaire. Il nous raconte qu’il doit combiner trois boulots et que sa femme doit tenir en plus un magasin pour payer le minerval de leurs quatre enfants.

Après 5 années de formation générale, cinq collaborateurs PRH ont entamé la formation pour la relation d’aide.
C’est un trajet intense de deux années, avec plusieurs sessions, formations pratiques et supervision.

Pendant et après cette formation, ils peuvent eux-mêmes offrir des coachings individuels. Deux autres suivent la formation professionnelle pour devenir formateur.

Quel est le coût de ce projet?

Aucun des collaborateurs PRH n’est en capacité de payer cette formation, même si certains ont un job. Néanmoins, on demande à chacun une petite contribution et au moins le paiement de ses propres frais de déplacement. Pour pouvoir assurer cette formation il faut € 3000,- par an.
Si vous désirez soutenir ce projet, notez sur votre bulletin de virement la mention ‘Projet collaborateurs Congo’

Contacteer ons

Met dit formulier stuur je ons automatisch een mail. We antwoorden je zo snel mogelijk. Vul bij 'Enter Captcha' de gekleurde tekst in.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search