Le Congo est un pays gigantesque avec une problématique très complexe de pauvreté et une longue histoire d’exploitation humaine. Les services sociaux y sont inexistants. Heureusement il y a beaucoup d’organisations (souvent petites) qui essaient d’aider la population.

PRH est l’une d’elles. Deux formatrices congolaises offrent aux gens une aide psycho-pédagogique sous forme de stages et si nécessaire un accompagnement individuel complémentaire. Elles cherchent aussi à collaborer avec d’autres organisations afin d’aider de manière plus efficace des personnes dont les conditions de vie sont parfois très compliquées.

Par exemple elles travaillent avec le Centre Bana Poveda, une maison d’accueil pour 40 garçons des rues, qui se sont retrouvés dans la rue pour différentes raisons. Ces enfants sont éduqués ici, ils reçoivent une éducation et si possible ils sont replacés dans leur famille. Les aînés ont l’occasion d’apprendre un métier et ils sont accompagnés afin de pouvoir voler de leurs propres ailes après leur départ du centre. Dans cette formation, PRH joue un rôle.

Un des accompagnateurs raconte: “A côté de la formation pratique, les jeunes reçoivent aussi une formation psychologique. Une formation concernant des sujets éthiques et concernant le développement personnel. Pour cette formation-ci nous faisons appel à PRH. Les jeunes apprennent à se découvrir eux-mêmes avec leurs qualités, leurs défauts et leurs blessures. C’est à travers les blessures qu’on apprend à se remettre debout. Les formations pratiques et psychologiques vont de pair. La découverte et le developpement des compétences font grandir les personnes et leur donnent un avenir. Cela contient beaucoup d’espoir.”

Espoir, un jeune du centre qui y a suivi une formation de cordonnier confirme: “En fait, je ne savais pas qui je suis au fond de moi. Grâce à la formation PRH je me suis découvert et j’ai pris conscience de mes aptitudes sociales, comment je peux mieux vivre avec les autres. Maintenant j’arrive aussi à partager mon vécu avec les autres. Cela a donné une plus grande valeur à ma vie. “

Comme le centre dispose de moyens financiers très limités, les formateurs ne sont pas payés conformément à leur travail et aux coûts du stage. La continuïté des stages n’est donc pas garantie.

Pour soutenir financièrement ce projet encourageant, nous demandons votre aide.

Congo Kinshasa – Une formation pour les ex-enfants des rues
Quel est le coût de ce projet?

Le coût d’un stage (pour environ 20 jeunes) est de € 250,-
Le cycle complet est composé de 6 stages étalés sur deux ans. Donc € 1500,- au total.

Contacteer ons

Met dit formulier stuur je ons automatisch een mail. We antwoorden je zo snel mogelijk. Vul bij 'Enter Captcha' de gekleurde tekst in.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search